Administration : Voici la nouvelle grille salariale des contractuels de l’Etat

2 weeks ago
LES CHIMPANZÉS DE BOSSOU -GUINEE

S’ils ne se frottent pas les mains, les contractuels de l’administration publique concernés par « l’arrêté conjoint portant cadre de rémunérations particulières applicables à certaines catégories de contractuels de l’Etat » savent désormais ce qui les attend en termes de travail salarial.

Selon ce document en date du 29 décembre dernier, co-signé par les ministères des Finances, du Budget et du Travail, et dont Guineenews a vérifié l’authenticité, désormais la rémunération mensuelle de ces cadres est fixée entre 5 millions à 30 millions GNF.

Le même document précise les catégories de personnel concernées par les dispositions dudit arrêté. Il s’agit tout d’abord des hauts cadres de l’administration publique guinéenne devant occuper des emplois administratifs au sein de l’administration de mission, des Guinéens expatriés de profils scientifiques et ceux techniques pointus, employés par l’administration et devant occuper des emplois de haute responsabilité.

Sont aussi concernés par l’acte, « les cadres très qualifiés, en provenance des institutions internationales et du secteur privé guinéen, devant occuper des emplois de haute responsabilité ». Et puis, « certains fonctionnaires retraités, ayant des expériences avérées, devant assumer des missions spécifiques au sein de l’administration publique ».

Plus précisément, les emplois des cadres concernés par cette mesure sont catégorisés, leurs titres et les montants de leur rémunération fixés.

C’est ainsi que les emplois de coordination reviennent au Secrétaire Général et équivalent ou Chef de cabinet et équivalent sont payés respectivement à 30 millions ou 25 millions GNF.

Pour ce qui est de l’emploi dit de « haute technicité » correspondant au niveau de « compétence rare », son paiement varie entre 10 millions et 20 millions. Pendant que « l’emploi de conseil » qui renvoie au « conseiller technique » et au « conseiller scientifique », est désormais payé à 20 millions GNF.

Pour « l’emploi de conception, d’innovation, de recherche et de direction » correspondant au directeur national et équivalent ou au directeur national adjoint et équivalent, il génère 15 millions GNF pour la première catégorie et 12 millions GNF pour la seconde.

Enfin, l’emploi d’animation et d’assistance qui est attribué à « l’attaché de cabinet » dans la grille salariale, son occupant perçoit 5 millions GNF.

Cet arrêté conjoint modifie celui du 5 septembre 2013. Reste à savoir si les conditions de recrutement obéiront à la rigueur nécessaire pour s’assurer de la compétence et de la moralité des personnes concernées.

Read Entire Article
Articles - News - SiteMap