Accident mortel à Faranah : Deux morts et plusieurs blessés enregistrés

1 week ago
LES CHIMPANZÉS DE BOSSOU -GUINEE

Les accidents de la circulation deviennent de plus en plus récurrents dans la préfecture de Faranah. Ils continuent d’endeuiller des familles. Ce mardi 12 octobre 2021,  un accident de la circulation a causé la mort à deux  personnes sur  la route nationale Faranah-Kissidougou,  a-t-on appris.

C’est un minibus en provenance de Faranah pour  Guéckédou ayant à bord 16 passagers qui s’est renversé à Gnanworia, localité située à 15 km de la ville de Faranah. C’est la crevaison d’un pneu de devant qui a causé mortel. Les deux morts, tous des apprentis, étaient assis sur le porte-bagages du véhicule.  En plus de ces cas de morts,  on enregistre 14 blessés  graves dont 11 femmes parmi lesquelles figurent deux fillettes.  Le chauffeur Sekouba Oularé se trouve actuellement dans le coma alors que ses deux apprentis Sakhô et Siddi sont morts.

Interrogé sur les circonstances dans lesquelles il a reçu les accidentés, le médecin chef des urgences de l’hôpital régional de Faranah, Docteur Aboubacar Dabo, précise :  « C’est dans les environs de 18 heures qu’on a été informé qu’il y a eu un accident à Gnanyoria. C’est un minibus qui se serait renversé. Les blessés sont venus en nombre de 16 blessés graves dont 11 femmes. Parmi les 11 femmes il y avait deux fillettes. Et 5 hommes, parmi les 5 hommes il y avait un enfant. Et c’est parmi ces 5 hommes là, il y a eu deux décès. Ces deux décès concernaient les deux apprentis. Le premier c’est le corps qu’on a reçu et le second est décédé dès son arrivée ici.

Ils ont eu le choc au niveau de la tête. Actuellement à part les deux décès, nous avons 14 blessés , il y a les fracturés, il y a d’autres femmes qui ont des multiples plaies sur tout le corps, d’autres ont eu la contusion. Nous avons apporté les premiers soins. Ceux qui sont là, leur vie ne sont pas en danger bien qu’il y ait d’autres qui souffrent beaucoup. Le chauffeur est très émotif. On lui demande mais il ne peut pas nous répondre« , a-t-il expliqué.

Correspondant à Faranah, Haute Guinée

Lire l article complet
Articles - News - SiteMap