Aboubacar Camara, ministre de l’Energie : « de janvier 2024 à juillet 2024, aucun département ministériel n’a payé sa facture »

1 week ago
LES CHIMPANZÉS DE BOSSOU -GUINEE

Obtenez des mises à jour en temps réel directement sur votre appareil, abonnez-vous maintenant.

Répondant aux préoccupations des honorables conseillers sur l’épineuse question liée à la crise énergétique en Guinée, le ministre de l’Energie l’Hydraulique et des Hydrocarbures a fait de grosses révélations. Alors que les pauvres citoyens tirent le diable par la queue pour s’acquitter des factures d’électricité parfois or normes, plus d’une trentaine de départements ministériels selon Aboubacar Camara, profite gratuitement de cette denrée depuis plus 6 mois sans aucun paiement. Il l’a signifié ce lundi, 8 juillet 2024 par devant les membres du Gouvernement,
C’était à l’occasion d’une plénière consacrée à l’examen et à l’adoption de trois (3) projets de loi, notamment celui sur l’amélioration de l’accès à l’électricité en Guinée forestière (PAAEGF) signée, le 23 avril 2024.
« Il y a un honorable qui sollicite que l’électricité de Guinée soit privatisée. Mais à date, personne ne veut acheter EDG. Ce n’est pas parce que l’enfant qu’on a mis au monde, qu’il est mal éduqué qu’on va le vendre quelque part. On prend d’abord les dispositions pour trouver les solutions et comment améliorer cet enfant, son comportement et le mettre enfin au marché. Aujourd’hui, je prends le coût du kilowatteur que l’EDG achète pratiquement à 2400 fg et qu’il revend à 800 gf aux citoyens (…) La fois dernière on a travaillé avec le ministère des Finances sur un certains nombre de dossiers. Aujourd’hui quand on prend l’ensemble des ministères, les différentes factures sont enfouies au niveau de notre département. Sauf que de janvier 2024 à juillet 2024, aucun département ministériel n’a payé sa facture. Et ce qui se passe au niveau du secteur de l’énergie, c’est qu’on envoie toutes les factures chez nous, lesquelles nous transférons au niveau de l’EDG, qui les évalue au niveau des départements ministériels. Puis, on les prend pour transférer au ministère des Finances qui les envoie à la Banque Centrale. Et quand vous voyer l’écriture, on vous dira que le budget du ministère de l’énergie c’est 300 millions de dollars. Ce ne sont que des simples écritures. En réalité, ces fonds et la faisabilité c’est autre chose. Alors la réforme du secteur de l’électricité monsieur le président du CNT, les documents existent et nous devons être courageux pour leur application », a déclaré le Ministre, qui a sollicité un prochain rendez-vous pour mieux discuter avec honorables, notamment sur les contours l’approvisionnement de l’électricité aux guinéens.

Sâa Robert Koundouno

(+224) 620-546-653

Obtenez des mises à jour en temps réel directement sur votre appareil, abonnez-vous maintenant.

Read Entire Article
Articles - News - SiteMap