Abdoulaye Sow se confie : "la division nous a fait perdre notre crédibilité…"

1 week ago 12

CONAKRY- Le torchon continue de bruler entre les membres des certaines Centrales de défense du droit des travailleurs en Guinée. L'exemple  le plus frappant concerne l'USTG. Face aux dissensions qui minent l'Union Syndicale des Travailleurs de Guinée, Aboubacar Soumah, a embrassé la Confédération Syndicale des Travailleurs de Guinée (CSTG). Ce départ ne laisse pas de marbre, Abdoulaye Sow, le secrétaire général actuel de l’USTG.

 ‘’La création d’association est libre pour tout guinéen. Et chaque citoyen est libre d’appartenir à toute association. Ce qui est claire, l’USTG garde encore son ossature, garde sa sérénité et garde sa responsabilité que l’histoire lui a conférée’’ a nuancé Abdoulaye Sow.

Le banquier minimise d'ailleurs l'impact du départ de son ancien allié, Aboubacar Soumah, au  sein de l'USTG. Selon lui, le secrétaire général du SLECG n’était qu’un simple membre chargé des normes au niveau de l’USTG. Il assure que le SLECG dans sa grande majorité ne quittera pas l’USTG.

"Les vicissitudes ont fait ce qu’elles ont fait. Mais je suis fier aujourd’hui d’être le premier dirigeant de l’USTG, je suis fier que cette centrale reste en l’état (…) Le SLECG aujourd’hui dans sa grande majorité, j’insiste et je persiste ne quittera jamais l’USTG. Aujourd’hui, au moment où je vous parle, il y a encore quatre membres qui sont présents au bureau de l’USTG. Il y a encore le général Tounkara, Mohamed Bangoura, Mohamed Sylla et Sall Mamadou’’, a lancé l’actuel secrétaire général de l’USTG.

Aujourd'hui, plus que jamais cette centrale syndicale est divisée. Pourtant sous l'égide de feu Ibrahima Fofana, elle avait joué un rôle central dans la défense des droits des travailleurs en 2007, voire même des années d'après. Mais aujourd'hui, elle  a perdu ce qu'elle avait de plus cher. La crédibilité. Mais pourquoi ? La division qui l'a minée n'en est pas loin, selon Abdoulaye Sow.

’Aujourd’hui la division nous a fait perdre notre crédibilité vis-à-vis des travailleurs guinéens. Mais au moment où je vous parle, la centrale syndicale la plus crédible et qui est à même de réunir les travailleurs guinéens, de proposer ou de faire des revendications, c’est l’USTG (…), elle est plus forte  que les autres. Donc, nous gardons notre sérénité, nous respectons la confédération qui a été créé bien que pour nous c’est un non évènement. Mais qu’à cela ne tienne, toute association qui voudrait coopérer  avec l’USTG pour défendre les droits des travailleurs, nous sommes partants. Nous jouerons quel que soit l’équation, vaille que vaille notre rôle régalien. Celui bien entendu de défendre le travail et les travailleurs’’ a-t-il indiqué

BAH Boubacar LOUDAH

Pour Africaguinee.com

Tel : (+224) 655 31 11 13

Lire L Article En Entier
Articles - News - SiteMap