A Dakar, ouverture de la septième édition du Salon Monétique Régional

1 month ago
LES CHIMPANZÉS DE BOSSOU -GUINEE

«Transformation des paiements vers un modèle écosystème centrique».  C’est le thème général de la 7éme édition du Salon Monétique Régional ouverte le 3 novembre 2022 à Dakar en présence de 300 opérateurs et fournisseurs de technologie et de solution de paiement. Dans son allocution d’ouverture, Minayegnan COULIBALY, Directeur Général du Groupement Interbancaire Monétique de l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (GIM-UEMOA), organisateur de l’événement, a mis l’accent sur la convergence des moyens de paiement dans un contexte post-pandémique de plébiscite  des paiements électroniques par le consommateur. «Seulement, tempère-t-il, l’expérience montre que les systèmes de paiement de notre zone monétaire sont structurés en silos». 

D’où le lancement de GIM Pay par GIM-UEMOA en partenariat avec Global Technology Partners (GTP), filiale de MFS Africa,  pour décloisonner les systèmes de paiement. «L’objectif est de combler les écarts de l’expérience client attendu par les consommateurs », explique Christian Bwakira, CEO de GTP. 

Les deux entités, GIM-UEMOA et GTP, ont entériné une convention en marge de la cérémonie d’ouverture pour le développement de GIM Pay. A terme, la nouvelle plateforme servira de pont entre les utilisateurs de carte bancaire, de mobile Money, les réseaux mobiles et les fintech. Des convergences très attendues dans un marché en forte croissance avec en 2021, comme l’a rappelé Bocar Sy, président de l’Association Professionnelle des Banques et Etablissements financiers du Sénégal (APBEF), un volume de 2 200 milliards de FCFA transactions par carte bancaire sur un peu plus de 23 millions transactions sur le seul Sénégal.  «La fonction retrait l’emporte sur celle du paiement», opine Bocar Sy.

En dépit de son  dynamisme,  le marché monétique de l’UEMOA reste encore à développer ne comptant que 7 millions de cartes sur une population de 77 millions de personnes (15 ans et plus).

La force de GIM-UEMOA restant, il faut le préciser, la mise en commun des réseaux bancaires de 8 pays qu’il convient de sécuriser davantage comme l’a souligné Abdoulaye Seck, secrétaire général de la Banque Centrale des États de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO), venu représenter le gouverneur de l’institution. «Les paiements numériques sont un facteur d’inclusion financière avec 74% d’utilisateurs de comptes bancaires ayant accès à la monétique”. 

Le contexte actuel d’accélération et de convergence pousse à réfléchir sur les nouveaux systèmes de paiement. Dans ce cadre, la BCEAO recommande une attention particulière à la lutte contre la fraude, au renforcement de la sécurité et à la protection des données des consommateurs. Le septième Salon Monétique Régional (SMR) de GIM UEMOA se déroule les 3 et 4 novembre avec des conférences, un pavillon d’exposition et, en guise d’apothéose, une soirée de gala où seront décernés les GIM-UEMOA Awards. 


Source financialafrik

Lire l article complet
Articles - News - SiteMap