5 cas d’incendies en 24h à Conakry : voici quelques raisons de cette recrudescence

2 weeks ago
LES CHIMPANZÉS DE BOSSOU -GUINEE

Obtenez des mises à jour en temps réel directement sur votre appareil, abonnez-vous maintenant.

Dans la nuit du jeudi 2 mai dernier, une partie du marché Madina a pris feu aux environs de 22h et causant plusieurs dégâts matériels. Et d’hier dimanche à aujourd’hui lundi 06 mai 2024, une autre série d’incendie s’est rajoutée à cette liste.
Le récent cas est intervenu ce matin aux environs de 6 heures au ministère de la Culture, du Tourisme et de l’Artisanat, où cinq bureaux ont été consumés dont celui du Ministre Moussa Moise Sylla. En intervention sur les lieux en compagnie de son équipe,  le Directeur de la protection civile au compte de la région de Conakry, a noté plusieurs manquements, notamment les variations de tension, les mauvaises installations, la négligence mais aussi l’absence des mesures préventives.

« Seulement la nuit d’hier à aujourd’hui on est au cinquième cas d’incendie. Ça veut dire dans 24 heures on a enregistré 5 cas d’incendies. Hier également il y a un eu un bus qui a pris feu au niveau de Gbessia. Pour des causes, on ne peut pas parler d’un seul point, mais on peut dire que 40 à 50% sont d’origine électrique. C’est-à-dire le court-circuit, les variations de tension et les mauvaises installations. Le deuxième facteur c’est la négligence. Parce que quelque part il y a des incendies qui se déclarent en l’absence même du courant électrique. Par les combustibles, il y a une propagation du feu. Ajouté à cela, le non-respect de l’installation des matériaux d’extinction de feu dans les établissements. Sinon dans les autres pays, il y a des premiers moyens qui vous permettent d’y faire face et d’attaquer très rapidement. Mais s’il faut attendre les sapeurs pour faire les premières interventions, cela est un peu difficile. Ce sont donc ces mesures préventives qui manquent toujours chez nous ici », a déploré le Lieutenant Colonel Ibrahima Sory Kaba.

Sur les causes de cet incendie, le Directeur régional dit n’être pas en mesure de les déterminer pour l’instant. Il a néanmoins noté plus loin, que ce sont principalement trois bureaux qui ont été impactés et que les autres n’ont subi que des dégâts collatéraux.

Sâa Robert Koundouno 

Obtenez des mises à jour en temps réel directement sur votre appareil, abonnez-vous maintenant.

Read Entire Article
Articles - News - SiteMap